Index du forum Les rubriques Les vins Ă©trangers Les vins suisses

Re: Marie-Thérèse Chappaz

Messagepar oenanthrope » Lun 11 Mars 2019 15:12

Dégustation "coup de chance" , la semaine dernière . Je passe chercher un carton, ma commande, et je croise la maîtresse de céans : "Viens déguster avec nous," que j’entends, "il y a une classe d’une école de sommellerie qui vient d’arriver". Quelle aubaine !

Fendant Président Troillet 2017
C’est le dernier millésime de cette vigne!
Recherche du terroir, et pas d’une maturité sur le fruit. Élevage sur lies.
Nez citronné, pain, levure, terroir.
Milieu de bouche acide, finale acide. Un vin à attendre assurément pour qu’il gagne en complexité.

Grain Cinq 2017
Elle recherche aussi l’expression du terroir sur cette vigne complantée de 5 cépages blancs et récoltés tous le même jour.
En bouche, je note la présence de Marsanne, le vin est riche, alcooleux, mais pas au détriment de l’équilibre acidité - moelleux. Égal à lui-même au fil des ans.

Grain Ermitage 2017
Nez épicé, boisé, notes de feu clair - bouche un peu brûlante de ces molécules, pour l’instant.
Au sommet, parmi les grands vins blancs du monde, il me paraît, comme lors de la dégustation de décembre avec un fromage de l’alpage de Loveignoz.
MTC conseille de le garder 10 ans, rendez-vous en 2027. Quand devrai-je commencer à élever la poularde, qu’elle recommande de truffer sous la peau, pour manger avec ce vin ?

Grain Gamay Vieilles Vignes 2017
Une macération carbonique, suivi des techniques pour se débarrasser des goûts spéciaux dus à ce procédé.
Nez fruité cerise,
En bouche, costaud, concentré.
Milieu de bouche tannique - acide , épicé, on dirait un touche de bois. Finale pareil.
Très bon Gamay de gastronomie.

Grain Pinot 2017 Chamoson 2017
Petits fruits noirs, fruits des bois
Équilibre parfait, avec une acidité qui me fait penser aux Pinots 2016 !
Boisé discret. Mais de celui-là, il n’y en a plus.

Grain noir Liaudisaz 2017
Très bon ! boisage important, vanillé ! A l’aveugle avec des Bordeaux ? Qu’en diraient ceux qui distinguent et devinent presque tous les Médoc et Graves?

Syrah 2017

égrappé main, le vin est laissé se faire sans intervention "oenologique", levures indigènes.
Juste un Ă©levage sous bois, une barrique neuve, les autres de 4 ans environ.
Très beau vin, concentré, nez fantastique, évidemment encore dans sa gangue.
Une belle fille body-buildée si j’ose, sans sexisme de ma part. Son parfum nous attire déjà. Mais quand elle sera reposée, vers 2025-27, tous muscles assouplis, quel nectar en perspective. Ah ouais, d'accord les nuits sont longues, pour ce style de vin rouge.

Bonheur, soupir d’aise ! on voit son maître de chais arriver avec deux flacons au contenu doré.

Petite Arvine Grain noble 2016
il y a des notes de dégustation sur le site, mais je sens autre chose.
Nez de grande classe.
En bouche très doux, mais il y a de l’acidité. Rhubarbe cuite, coing, ananas doux séché.
Super-bon vin.
Quelqu’un suggère de l’associer à un canard, j’ajouterais "aux fruits blancs" - pêches?

Ermitage Grain noble 2016
Nez de truffe blanche, d’épices, de fruit très mûr
Très bon, laisse un très bon goût très longtemps en bouche, de raisin mûr.
Très très bon - Elle conseille toujours l’accord avec un vieux gruyère bien élevé.

Toujours d’excellents vins!
oenanthrope
 
Messages: 146
Inscrit le: Dim 27 FĂ©v 2011 22:46
Localisation: Suisse romande

Re: Marie-Thérèse Chappaz

Messagepar jef33 » Ven 15 Mars 2019 01:29

En lisant le compte rendu de Jean Pierre, l'eau m'est montée à la bouche,

Grain arvine de fully 2016
Image

Couleur jaune très pâle, nez délicat en bouche c'est superbe cristallin rien qui dépasse tout parait juste avec un longueur incroyable, les commentaires en vidéo qu'elle fait
sur son site très bien fait m'ont paru bien appropriés, la salinité que j'associe à tord peut être à la pierre à fusil est très présente et sans excès, une très belle découverte .
jef33
 
Messages: 113
Inscrit le: Mer 17 DĂ©c 2014 21:43
Localisation: Bordeaux

Re: Marie-Thérèse Chappaz

Messagepar BackInWine » Sam 23 Mars 2019 07:17

Grain Cornalin 2012

Bu hier soir, dernière bouteille de ce cornalin. La robe est très foncée, presque noir. Nez un peu brouillon sur les fruits noirs. D’abord bu trop chaud, le vin était légèrement pâteux. On la refroidi vers les 14/15 et ça c’est mieux passé. Vin ample sur les fruits noirs, des notes cerises, une belle allonge. Une belle matière avec des tannins soyeux. Quelques notes florales. L’ensemble est compact, complexe. Belle longueur. Un grand vin mais je les préfère dans leurs premières années quand ils sont plus explosifs.

Dom
Dom
BackInWine
 
Messages: 28
Inscrit le: Ven 9 DĂ©c 2016 17:51
Localisation: Vaud (CH)

Re: Marie-Thérèse Chappaz

Messagepar oenanthrope » Lun 22 Avr 2019 14:31

Petite Arvine Grain blanc 2012 - bue en 2019

Je croyais avoir terminé mes bt. de ce vin, mais j’en tire une de dessous une pile et voici cette PA 2012: quelle bonne surprise! Voir mon post du 11 janvier 2014 sur ce même fil.
Le vin de cette bouteille était-il le même il y a 5 ans, ou évoluait-il déjà différemment ?
Toujours est-il que les odeurs fermentaires de celle ouverte en 2014 n’y sont pas. Je ne vous mettrai que ce qui diffère de la précédente.
Premier nez sur le pamplemousse, puis le fruit, et un petit goût qui évoque le Riesling ? Ah, voila qui me rappelle une autre PA, voir plus bas.
Heureuse coïncidence, j’ai justement une bt. de Riesling 2015 ouverte, Voir CR http://www.buveurs-detiquettes.fr/viewtopic.php?f=27&t=8996#p95087. Je peux les confronter !
Face à ce Riesling parfaitement sec, le SR de la Petite Arvine saute aux papilles. Je l’avais relevé en 2014. Et on est bien dans la même ligne de goûts en finale, entre Riesling du Grand-Brûlé et cette Petite Arvine 2012.
L’acidité semble avoir reculé un peu et les tanins ne me paraissent plus astringents, mais parfois un peu amers, même après un peu de pamplemousse pris comme dessert.
Je mets un des convives en demeure de trouver ce que ces deux vins ont en commun, il est d’accord qu’on peut y voir une ligne commune. Nous estimons que c’est un grand vin de MT Chappaz. C’est un vin de haut goût, équilibré.
Je ne sens plus la pĂŞche blanche comme il y a 5 ans, mais le Riesling !
La finale est bien dans une ligne fruitée, pêche séchée, mais c’est fondu, et en entrée de bouche le pamplemousse est au premier plan.
J’avais cité "les lactones" dans le CR précédent. Je ne vais pas vous faire un laïus, tapez donc "Riesling lactone" et "wine lactone" dans vos moteurs de recherche et vous verrez qu’il y a de la littérature au sujet de ce composé. Mais si quelqu’un veut discuter le sujet, je suis ouvert.
Cette autre Petite Arvine évoquée plus haut est celle de la Cave de l’Orlaya - 2015. Quoi ? j’ai sifflé toutes mes bouteilles et je n’ai pas fait de CR? Je l’ai mentionnée dans 2 messages, mais comme elle avait un petit sucre, j’ai négligé d’écrire. Et je me suis empressé de finir ces 6 car elles me semblaient pouvoir décliner assez vite. Et aussi pour essayer (en vain) de retrouver sur les 2 dernières cette sensation que je décris ci-après.
Un matin de début 2018, j’en déguste, et après avoir cerné le fruité, (coing, pomme, fruit de la passion, mirabelle ou autre prune jaune, pamplemousse) je mets fin à l'exercice en avalant 2 gorgées. Plusieurs minutes après, en marchant dans l’appartement, je perçois une sensation olfactive intense sur toute la moitié arrière du palais: "Quoi !!! mais ça ne ressemble à rien !!" (à aucun des fruits qu’on décrit en dégustation). Puis dans ma tête éclate: "Riesling" et après quelques tours de cerveau "lactone". Aha ! et l’ordinateur tout proche est mis à contribution.
Cette sensation olfactive s’est aussi accompagnée d’une sensation collante-légèrement sucrée, comme quand on a mangé des artichauts.
oenanthrope
 
Messages: 146
Inscrit le: Dim 27 FĂ©v 2011 22:46
Localisation: Suisse romande

Précédent

Retour vers Les vins suisses

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 2 invités